Hypnose Grenoble

Hypnose Grenoble Grossesse et accouchement.

Dans mon Blog sur l’hypnose, je partage des expériences et des nouveautés sur l’hypnose ericksonienne en tant qu’hypnothérapeute sur Grenoble.

Ici, hypnose Grenoble, grossesse et préparation à l’accouchement!

L’hypnose pendant la grossesse peut être outil pour se préparer à ce changement. Elle permet d’affronter et d’intégrer ses peurs, qui peuvent surgir. L’hypnose pendant l’accouchement peut être outil pour la gestion de douleur. On parle alors de hypnoanalgésie; une sorte d’analgésie naturelle, générée par son propre Esprit Inconscient.

Déjà, à la première moitié du XIXème siècle, l’analgésie évoquée par des suggestions hypnotiques, a été utilisée lors des accouchement. En 2004, l’étude de Cyna, Auliffe et Andrew, montre que des femmes qui pratiquaient l’hypnose pendant l’accouchement avaient moins mal et qu’elles avaient moins besoins d’antidouleurs.*

*(CYNA A.M., MC AULIFFE G.L., ANDREW M.I. Hypnosis for pain labor and childbirth ;
a sutematic review. British journal of anesthesia, octobre 2004, 93 (4) p. 505-11 [en ligne]
Disponible sur Pubmed)

Comment la l’hypnoanalgésie peut-elle agir contre la douleur?

Selon le travail de Elodie Gille, la douleur pendant l’accouchement a deux dimensions: la douleur physique pendant la contraction, mais également une dimension psychologique. Cette dernière peut être divisée en trois parties: la douleur comme souvenir de la douleur passée, la douleur pendant la contraction et l’anticipation de la douleur futur.** L’hypnose intervient dans deux des trois parties: sur le souvenir de la douleur (le passé) et l’anticipation de la douleur futur. L’hypnose « ramène » la femme qui accouche dans le moment présent et permet ainsi de se focaliser uniquement sur la douleur de la contraction et du moment. L’hypnoanalgésie peut se faire sous l’auto-hypnose ou bien ensemble avec la personne qui accompagne la femme. Elle peut également être préparée et installée lors d’une séance d’hypnothérapie en cabinet.

** Elodie Gille (2014): L’hypnose est-elle un recours contre les peurs de l’accouchement? Médecine humaine et pathologie. Online: ici.

Gestion de la douleur sous hypnose et hypnoanalgésie

Le centre d’hypnose de Grenoble vous propose la préparation d’un accouchement dans le cabinet 3, Rue St. Joseph. L’accompagnement d’une naissance à l’aide de l’hypnose, outil efficace dans la gestion de la douleur aiguë, s’adresse aux futurs parents. En mettant en valeur le rôle du père ou de la personne qui accompagne la maman.

La douleur aiguë, un message utile?

La douleur est souvent mise à l’écart et quelque chose de non souhaitable. Et c’est vrai, qui parmi nous aiment de souffrir? On oublie par contre, que la douleur peut avoir un côté positif. Imaginez que vous vous foulez la cheville et cell-ci fait mal, lorsque vous faîtes un mouvement, qui aggrave l’état de la cheville. Le corps envoie de fait la douleur pour éviter des faux mouvements. La douleur est alors un message très utile. Lors de l’accouchement la douleur a un rôle pareille. Elle indique le moment ou il faut retenir ses forces pour pouvoir les libérer dans la phase finale de l’expulsion de l’enfant. Donc, la douleur pendant l’accouchement peut être considérée comme message utile.

Voici le témoignage de Sara, 32 ans (nom changé) de son accouchement qui a été préparé en amont, durant les trois derniers mois de grossesse, avec l’hypnose.

Témoignage Hypnose et accouchement

« L’accouchement de notre fille s’approche. Je prends la décision de ne pas avoir une péridurale, la pensée tourne autour de l’utilité de la douleur ; comme une force inerte, utile et bien.

Comme c’est souvent le cas, nous ne pouvons rien programmer. L’accouchement est déclenché un lundi de Pâques. La douleur est raide, rapide et mes forces, celles  du papa et du bébé sont fortement sollicitées. Nous nous sommes préparés avec l’hypnose. Mon chéri m’accompagne. Il me dit de respirer en bas, d’envoyer ma force en bas. En même temps, il me parle du ciel, d’un aigle. Je me vois de haut en train de travailler. Déconnectée de la douleur et connectée en même temps, avec mes forces internes.

Aujourd’hui, 4 ans et demi après, j’ai toujours des souvenirs de mon ventre contracté, dur comme de la pierre. J’ai le souvenir du moment, lorsque j’ai senti l’instant exact, pas une minute avant ni après, où il a fallu pousser pour donner naissance à notre fille. À ce moment précis, j’avais compris quelque chose. Pas avec mon intellect, mais dans les profondeurs de mon être.

Je dirais, que je me sens plus forte qu’avant. Je n’ai plus peur du monde. J’avance étape par étape sur le chemin de ma vie.

Je chéri la douleur qui m’a permis de sentir quand je devais pousser pour libérer mon bébé et qui m’a confirmé qu’elle est un message fortement utile, qui nous apprend ce qui est à apprendre.

L’hypnose vous aide à accéder à ce message interne, lié à une douleur aiguë, simple occasion d’apprendre. »

Dans mon prochain blog j’aborderai la question de la douleur chronique et l’hypnose.

Je vous accompagne, dans mon cabinet du 3, rue Saint Joseph à Grenoble.

À très bientôt!

Sandra Mayrhofer

Hypnothérapeute à Grenoble

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Call Now Button